Doc Gyneco Sainte-Maxime

Mon anatomie

L'utérus ou matrice, est un organe participant aux fonctions reproductrices chez les mammifères dont la femme.

C'est une poche dont l'intérieur très vascularisé, ouverte vers le col utérin à l'extérieur , et qui du coté postérieur, vers l'abdomen, possède deux parties séparées appelées cornes qui débouchent sur les trompes de Fallope conduisant aux ovaires.

Ces cornes et le corps proprement dit de l'utérus sont plus ou moins marquée selon les espèces.

trompes de Fallope
vessie urinaire
symphyse pubienne
ligaments vésico-pubiens
clitoris
petites lèvres
vestibule vaginal
ovaire
péritoine
utérus
cul-de-sac vaginal ou
      cul de sac de Douglas
col de l'utérus
rectum
anus
MOYENS D'EXPLORATION DE L'UTERUS

> L'échographie

Examen de base de l'exploration de l'utérus. Permet le diagnostic des fibromes, des kystes de l'ovaire et des cancers de l'ovaire. Le cancer de l'endomètre bénéficie aussi de l'échographie surtout lorsque l'échographie est pratiquée par voie endovaginale (en mettant une sonde spéciale directement dans le vagin. Indolore et non irradiante, elle est particulièrement utile pendant la grossesse, pour surveiller la croissance, la morphologie, la présentation du bébé.

Echographie 3D
d'un stérilet dans l'utérus

> L'IRM

Moins disponible que l'échographie, l'IRM donne des images de grandes qualité, utile pour une forme particulière d'endométriose, l'adénomyose ou endomètriose interne et pour faire le bilan d'extension des cancers gynécologiques.

> L'hystérographie

Examen peu irradiant, plus ou moins douloureux selon les femmes, permettant d'étudier la cavité utérine (de moins en moins utilisé, parfois encore dans les cancers de l'endomètre). L'hystérographie est surtout utile pour explorer la perméabilité des trompes.

> Le scanner

Irradiant, indolore et rapide, il étudie les pathologies générales,
ou en cas d'incertitude diagnostique.

> L'hystéroscopie diagnostique

consiste à introduire une fibre optique par le col de l'utérus et permet de voir directement la cavité utérine et l'endomètre (paroi interne de l'utérus) pour le diagnostic de polype, fibrome, cancer de l'endomètre, de synéchies, d'hyperplasie, voire d'adénomyose. C'est un examen peu douloureux, fiable, qui s'effectue au cabinet de consultation du gynécologue, sans préparation particulière.Cet examen est considéré en 2006 comme l'examen le plus performant pour le diagnostic de la pathologie endocavitaire.Il existe 2 types d'appareil : les souples (fibroscopes) et les rigides. Pour distendre la cavité utérine, il convient d'utiliser soit du serum physiologique soit du CO2.

> Trompes de Fallope

sont constituées intérieurement par un épithélium cylindrique simple et cilié. Les cils jouent un rôle essentiel dans la migration de l'embryon vers la cavité utérine. Elles ont également une activité sécrétoire dépendante des hormones ovariennes ce qui permet d'adapter la sécrétion aux besoins de l'embryon.
À l'extérieur, on trouve deux couches musculaires lisses permettant le déplacement de la trompe (très important pour mettre le pavillon en regard de l'ovaire lors de l'ovulation). Ainsi, en cas d'ablation de l'ovaire droit (par exemple) et de la trompe gauche, la trompe droite peut aller chercher l'ovaire gauche et se substituer à la trompe manquante.

> L'Ovaire

La forme des ovaires rappelle celle d'une amande en deux fois plus gros.
- Poids d'environ 10 grammes
- 5 cm de long, 4 cm de large, et 1 cm d'épaisseur
- Deux faces : une médiale, une latérale.
- Deux bords : postérieur libre et antérieur portant le hile ovarien
- Deux extrémités : antérieure (utérine) et postérieure (tubaire), l'extrémité postérieure se situant plus cranialement
- Couleur : blanc nacré
- Surface : marquée par des sillons, cicatrices d'ovulations, et par des saillies, correspondant aux follicules ovariens.

Le sein (du latin sinus, «courbure, sinuosité, pli») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des mammifères qui englobe l'espèce humaine. Dans ce dernier cas, ils sont la partie charnue situé sur la face antérieure du thorax.

Le sein désigne aussi chez les mammifères femelles (dont la femme), la mamelle qui contient la glande mammaire sécrétrice du lait pour permettre l'allaitement des jeunes bébés dès la naissance. Chez les mammifères femelles domestiques, on les appelle des « pis ». Le terme est généralement utilisé au pluriel car la nature a pourvu les mamifères de plusieurs mamelles.

Les seins sont plus visibles chez les femmes adultes car ils sont proéminents. Mais les humains de sexe masculin ont aussi des seins qui, bien que généralement moins importants, sont structurellement identiques (homologues) à la femme, car ils se développent embryologiquement à partir des mêmes tissus.

> Schéma anatomique du sein

Cage thoracique
Muscles pectoraux
Lobules
Mamelon
Aréole
Canaux galactophores
Tissu adipeux
Peau


CABINET GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE STEIN & LAHAYE
Infos légales