Interruption de grossesse
 
Accueil
Pourquoi chez mon Gynécologue 
Augmentation des Seins
Réduction des Seins
Malformations des Seins
Réduction des Lèvres
Liposuccion
Traitement des rides
Devis
       
Nécessité de l'intervention
Prothèses
Aux Etats-Unis
Avant l'opération
L'opération, augmentation 260 cc / 280 cc / 325 cc par voie sous-mammaire ou périareolaire (photos)
Suites opératoires
AVANT / APRES
Complications possibles
+ d'infos sur les prothèses

Les plasties d'augmentation mammaire par prothèses

Le but de ce document est de vous apporter tous les éléments d'information necessaires et indispensables pour vous permettre de prendre votre décision en parfaite connaissance de cause.

L'hypoplasie mammaire est définie par un volume des seins insuffisamment développé par rapport à la morphologie de la femme. Elle peut être la conséquence d'un défaut de développement de la glande à la puberté, ou apparaitre secondairement par perte du volume glandulaire après une grossesse, un allaitement, amaigrissement.

Seule une discussion avec votre médecin vous permettra de décider
de la taille ou du volume des seins que vous désirez.

Vous estimez que le volume de vos seins est insuffisant et pensez que la mise en place de prothèses pourrait améliorer cette situation. Si votre poitrine est plate, ou à peine marquée, c'est en effet la seule solution possible. Le résultat immédiat est remarquable.

Si, par contre, votre poitrine paraît plate car elle tombe, s'est vidée du haut, avec un volume tout de même acceptable, même s'il est un peu petit dans votre soutien gorge, c'est l'intervention de correction de ptose, par concentration de la glande et ablation de la peau en excès, qui est à conseiller. Il faudrait, en effet, mettre une prothèse d'un volume très important pour éviter l'effet de la chute, et vos seins seraient disproportionnés. Il faut donc concentrer ce qui existe, quitte à mettre en place ultérieurement une petite prothèse si vous trouvez que ce n'est vraiment pas suffisant.


En supposant que vous présentiez le cas idéal d'une poitrine peu développée, sans chute. Les prothèses consistent en une enveloppe très souple, texturée, remplie avec du sérum physiologique ou du silicone.

 

La pose d'implant en silicone a été arrêté en 1993 puis ré-autorisé en 1995 pendant quelques mois, puis interdit de nouveau en mars 2001. Le recul vis-à-vis de ces implants a entraîné une nouvelle autorisation dans la plupart des pays européens et récemment en France. Innocentées vis-à-vis de maladies auto-immunes, les nouvelles prothèses de silicone sont faites d'une enveloppe plus solide et d'un produit plus cohésif.

Les implants en sérum physiologique (eau) sont utilisés depuis 30 ans. Représentant moins de risque, ils peuvent cependant donner des vagues palpables sur des patientes à la peau fine.

 

Implant au sérum physiologique

Les implants hydrogel (eau et polysaccharides) ne sont plus utilisés en France, depuis le moratoire de 1995.

Une consultation avec un entretien prendra en compte vos motivations, vos désirs, vos antécédents notamment familiaux, médicaux, allergies éventuelles, grossesses allaitement, variations de poids, alimentation, vos capacités psychologiques à gérer votre nouvelle morphologie ainsi que des complications éventuelles.

Un examen attentif sera réalisé qui prendra en compte tous les paramètres : taille, poids, morphologie thoracique, qualité de la peau, vergetures élasticité, état d'autres cicatrices, qualité de la glande, épaisseur de la peau et de la graisse. Une mammographie et une échographie des seins peuvent être demandées.

En fonction de ce contexte anatomique, des préférences du chirurgien , et des désirs de la femme une stratégie opératoire sera définie. Seront ainsi prédéterminés l'emplacement des cicatrices, le type et la taille des prothèses ainsi que leur positionnement par rapport au muscle. Des prothèses seront essayées afin de déterminer au mieux le désir de chacune et les limites liées à l'anatomie.

Un délai de réflexion est proposé ainsi qu'une deuxième consultation aura lieu.
Il est conseillé de consulter d'autres chirurgiens ainsi que les sites d'information internet afin d'avoir une information et un choix complet. Une date d'intervention sera choisie il conviendra alors de prendre rendez vous avec l'anesthésiste avec un bilan de santé (prise de sang, consultation cardiologique) et de réserver votre chambre.

Une troisième consultation est prévue la veille ou l'on vérifie l'absence de risque infectieux de la peau, on marquera au feutre le zone d'incision, la base d'implantation de la prothèse, prise de photos, règlement des honoraires comprenant les soins pour un mois, prise des prochains rendez vous et ordonnance pour les pansements. Une préparation homéopathique est conseillée pour diminuer les douleurs et les hématomes.

Cette prothèse se place en arrière de la glande mammaire, sur le muscle pectoral, ou derrière lui. Votre glande mammaire sera donc en avant de la prothèse, pourra être examinée normalement et la masquera. L'incision pour la mise en place de la prothèse se fait, soit dans l'aisselle (il n'y a donc aucune cicatrice sur le sein), soit dans l'aréole.

Prothèse entre la glande
et le muscle (sur le muscle)
Prothèse derrière le muscle

La cicatrice sera le plus souvent pratiquement invisible. L'intervention s'effectue sous anesthésie générale, avec une hospitalisation de 24 à 48 heures en moyenne. Un arrêt de travail de 1 à 2 semaines est généralement nécessaire.

AUGMENTATION VOLUME 260 cc PAR VOIE SOUS-MAMMAIRE

J5                  J15

AUGMENTATION VOLUME 325 cc PAR VOIE SOUS-MAMMAIRE

AUGMENTATION VOLUME 280 cc PAR VOIE PERIAREOLAIRE

Vous aurez un pansement pour quelques jours, et vous mettrez ensuite un soutien gorge sans armature, à partir de la troisième semaine, pour bien maintenir votre poitrine. Vous aurez juste une compresse sur la cicatrice.Les suites opératoires ne sont pas particulièrement douloureuses, beaucoup d'opérées ne souffrent pratiquement pas. La première nuit, un calmant léger peut être nécessaire, pour atténuer une sensation de tension. Les douleurs s'estompent généralement après huit à dix jours. Les risques d'hématome, de déplacements de l'implant et d'infection restent rares mais nécessitent parfois une nouvelle opération.

Un délai de quelques mois est necessaire pour apprécier le résultat définitif. Les cicatrices devront etre massées pour les atténuer, il n'existe pas de chirurgie sans cicatrices. Dans certains cas un tatouage couleur chair peut etre nécessaire.

3 EXEMPLES D'AUGMENTATIONS MAMMAIRES
220g225g260g

(passer la souris sur les différentes valeurs pour changer les photos)

Elles dépendent de la survenue de variation de poids et des aléas propre à chaque être humain. Même si certaines personnes peuvent garder leurs prothèses à vie, les implants quelqu'en soit leur qualité ont une espérance de vie qu'il est impossible de déterminer et de garantir. Il faut noter toutefois que les implants de nouvelle génération ont fait de gros progrés en terme de résistance et de fiabilité, la notion de changement tous les 10 ans n'est plus de mise. Les prothèses ne seront remplacées que lorsqu'un problème le justifiant sera détecté et à l'occasion d'une demande d'amélioration esthétique de la part de la femme (modification de volume, de forme, correction de ptose ?)

Comme tout acte chirurgical, la plastie mammaire d'augmentation peut s'accompagner d'un certain nombre de complications.

En choisissant un chirurgien sénologue ou plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d'intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement.

Au total, il s'agit d'une intervention qui donne le plus souvent des résultats satisfaisants avec des cicatrices inévitables mais avec un changement radical de la morphologie mammaire.
Les vraies complications sont rares.
 CABINET GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE STEIN & LAHAYE © • juin 2014
 Sainte-Maxime, Gassin, Saint Tropez
Accueil | Nous contacter | Infos légales |